A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Cliquez sur la vignette pour agrandir ; liens hypertextes en rouge

   

Copyright : Jean-Louis CHEYPE
Courriel : jean-louis.cheype@orange.fr

 
   
A

 

Quelques commentaires
Acanthonitschkea tristis

On est surpris de voir à la loupe un feutrage de crins noirs raides et brillants.
Les périthèces sont d'un noir mat et ruguleux, d'abord pulvinés puis concaves et mesurent 0,3-0,5 mm. Subiculum formé d'un tapis de poils denses raides et brillants long jusqu'à 0,7 mm.

Aleuria aurantia Espèce commune mais toujours agréable à regarder surtout au microscope.

Anthracobia macrocystis

Sur place à feu. De couleur rouge orangé. la marge possède des poils brunâtres à paroi mince. Les paraphyses deviennent verdâtres dans le Melzer. Voir ci-dessous :
Micro

Anthracobia melaloma

Sur place à feu. Typique par ses poils à parois épaisses, brun foncé, multiseptés, à extrémités clavées. Spores lisses biguttulées et Asques J-.

Arachnopeziza aurata

L'aspect blanchâtre a été nommé A. nivea. Récolte sur bois de feuillu décortiqué . Inoperculé unituniqué appartenant aux Hyaloscyphaceae. Subiculum arachnoïde, blanchâtre .

Arachnopeziza aurata

Apothécie sessile, crème de 0,7 mm de diamètre, couvert de poils dressés. Asques amyloïdes 100-110 x 9-10 µm. Ascospores filiformes 60-80 x 2-3 µm devenant multiseptées. Poils septés à sommet obtus, ornés de gros cristaux. Micro

Arachnopeziza monoseptata

Apothécies (0,5 mm ) avec longs poils à la marge. Ascospores non guttulées 9-14 x 2-4 µm uniseptées. Poils cylindriques multiseptés cristalllifères, 50-140 x 3-5 µm (8 µm à la base). Subiculum absent.

Ascobolus carbonarius

Sur place à feu. Apothécies 5-8 mmà marge distincte, brun pourpre. Ascospores 21-25x12-14 µm ellipsoïdes, violet brun à maturité (hyalines à l'état immature), avec des verrues atteignant 1 µ de haut.
Autre + micro

Ascobolus furfuraceus

Sur bouses. Apothécies jusqu'à 6 mm, d'abord urcéolées puis en coupe épaisse, à marge distincte crénelée, jaune citron puis brunâtre pourpre par les spores. Ascospores 23-26 x 11-14 µm ellipsoïdes, violet brun à maturité (hyalines à l'état immature), avec des côtes anastomosées.
Micro

Ascocoryne turficola

Récolte de la Tourbière des Gets-Les Chavannes, en présence de Drosera rotundifilia , Carex magellanica . Ascomycètes de consistance gélatineuse céracée qui offre un magnifique contraste entre l'olivacé de la surface supérieure et le rose de l'hyménium. Asques à 8 spores bisériées, à sommet amyloïde. Spores lisses, hyalines 15 -18 x 5,5-6,5 µm.

B

 

 
Bertia moriformis

Un pyrénomycète facile à reconnaître par ses ascomes en forme de mûre. Très commun sur branche décortiquée de hêtre.

Bisporella sulfurina

Moins fréquentes que B. citrina, elle vient en troupes sur bois de feuillus. Apothécies jeune soufre. Asques non amyloïdes. Ascospores fusoïdes 9-10 x 2 µm, avec une cloison à maturité.

Brunnipila clandestina

Le genre Brunniplila a été créé par H.O. Baral pour les "Dasyscyphus" à poils bruns.
En troupes sur tiges couchées de framboisier. Apothécies 0,5- 1mm, stipitées*. Surface extérieure couverte de poils à extrémité farineuse formée de cristaux* d'oxalate de Ca. Ascospores lisses, hyalines, 6-8 x 1,5-2 µm.

Brunnipila calyculiformis

On peut la confondre avec B. clandestina mais les asques possèdent des crochets, les spores sont plus grandes 9-12 x 2,5-3 µm et les poils sont beaucoup plus longs. L'habitat est toujours sur noisetier. Voir Bull.FMDS 122 : p.29-30

Brunnipila calyculiformis

Gros plan et micro poils

C

 

 
Calycellina leucella

En troupes, sur feuilles, bois et débris divers. Apothécies inférieures à 0,5 mm, blanc crême rougissant, subsessiles ou à stipe très court obconique brun noirâtre. Ascospores 14-21 x 3- 4 µm légèrement contracté au milieu. Gros plan

Capitotricha bicolor Commun sur brindille de chêne. Hyménium d'un splendide jaune d'oeuf. Ascospores 7-10 x 1,5-2,5 µm. Poils cylindracés septés, entièrement granuleux.
Capitotricha bicolor var. macrospora

Sur branchette d'Alnus viridis en zone alpine et subalpine. Se distingue du type par des grandes ascospores10-13 x 2-3µm. Décrit par Favre ( ZS p. 357, sous Dasyscypha)
micro

Capitotricha rubi Sur tige de rubus. Ascospores cylindriques 7-10 x 1,5-2,5 µm. Poils avec amas de cristaux au sommet.
Capronia porothelia

C'est un pyrénomète minuscule appartenant aux Herpotrichiellaceae
Périthèces 0,1 mm immergé dans l'hyménuim de Laxitextum bicolor (fiche),
globuleux avec ostiole. Asques J-. Ascospores 11-13 x 3-4 µm noirâtres, triseptées à maturité.
Détermination par Christian Lechat.
Cenangium ferrugineum Sur branchettes de pins. Apothécies érumpantes, sessiles, hyménium ocracé, extérieur brunâtre. Asques non amyloïdes. Ascospores 12-14 x 5-6 µm, hyalines non septées, fusoïdes.
Chaetosphaerella phaeostroma Sur bois de feuillus. Sphaeriale remarquable par ses périthèces globuleuses qui produisent des ascospores 3-septées brun noir avec les extrémités hyalines. Le subiculum est formé de conidiomes avec des conidies semblables.
Cheilymenia aurea
Sur vielles bouses. Diffère de Ch. stercorea per ses poils simples non étoilés. Micro
Cheilymenia oligotricha
A terre. Aptothétie jusqu'à 1 cm de couleur jaune, avec des poils bien visibles jusqu'à 0,8 mm, bruns clairs. Ascospores ellipsoïdes hyalines, lisses et non guttulés, 16- 17,5 x 8-9 µm
Scutellinia (=Cheilymenia) crucipila
Sur la terre nue. Poils pâles, épars. Ascospores finement verruqueuses à cristulées.
Cheilymenia granulata
Sur bouse de vache.
Micro
Cheilymenia pulcherrima
Sur bouse de vache. Le poils ne sont pas ramifiés à la base ce qui permet de la distinguer de Cheilymenia stercorea et C. fimicola.
Cheilymenia stercorea

Sur bouses de vaches. Les poils sont allongés jusqu'à 0,8 mm. On la reconnaît au microscope par ses poils ramifiés à la base. Ascospores 17-21 x 8-12 µm. Gros plan ; Micro
Autre

Chlorociboria aeruginascens

Leotiale spectaculaire par sa couleur vert émeraude qui vient sur bois pourri de feuillus et qui se teinte de vert. Ascospores fusiformes biguttulées 6-10 x 1,5-2 µm.
Autre

Cistella dentata

Apothécies blanchâtres devenant ochracés pâles, sessiles, cupulées à aplaties, avec la marge frangée-dentée. Ascospores 8-12 x 2,5-3,5 µm. Planche
Bibio : Bull. FMDS 173: 33-36

Cistella grevillei

Sur tige morte de plantes herbacées. Apothécies blanchâtres sessiles. Ascospores cylindriques fusoïdes, 7-9 x 1,5-2 µm . Paraphyses lancéolées. Poils cylindriques verruqueux dans la partie supérieure.

Claussenomyces prasinulus

Sur bois humide et pourri de feuillus. Ascomes sessiles, lenticulaires à pulvinés entièrement verdâtres. Chair gélatineuse. Ascospores cylindriques un peu courbées, pourvues de 3-4 cloisons, souvent avec un tube germinatif.
Accompagné du stade conidien (Dendrostilbella prasinula v. Hoen.) de forme cylindrique à clavé.

Coprobia granulata

Sur bouses de vaches on peut la rencontrer en zone alpine. La face extérieure de l'apothécie est granuleuse et la marge ne possède pas de poils. Les paraphyses sont élargies au sommet.
Autre

Coprobia granulata

Autre récolte.

 

Coprobia granulata f. minor

Récolte sur crottes de moutons. Les ascomes sont très petits ne dépassant pas 1,5 mm.
Micro
Spores

Cordyceps capitata

Une belle récolte à Plaine-Joux.
Parasite les Elaphomyces (ici E .muricatus). Avec sa partie fertile capitée on ne peut le confondre au commun Cordyceps ophioglossoides.

Crocicreas calathicola

Les Crocicreas (= Cyathicula) se distinguent des Hymenoscyphus par la présence d'un exsipulum à textura oblita.
Cette espèce se rencontre sur les inflorescences de Cirsium. Ascospores 6-7 x 2-2,5 µm.
autre


Crocicreas sp.

Sur tige mort d'Adenostyles Alliariae. Remarquable par sa marge multidentée à dents 0,2 mm. Apothécie jaune jusqu'à 2,5 mm, peu concave. Stipe 2,5 x 0,8 mm. Asques amyloïdes, pleurorhynques 80- 90 x 7-8 µm. Ascospores cylindracées 11-15 x 3-4 µm non guttulées et non septées. Paraphyses cylindracées x 3-4 µm, multiguttulées. Nombreux cristaux cubiques vers la marge.

Crocicreas coronata

Sur brindille, apothécie avec marge remarquablement frangée.

Crocicreas cyathoideum
Se rencontre surtout sur tige de plante herbacée.
Ascospores non septées 8-12 x 1,5-2 µm pourvues d'une guttule à chaque extrémité. Asques I+.
Crocicreas rhododendri
En troupes denses sur capsules de Rhododendrons ! Récoltés à plusieurs reprises au Col du Joly. Apothécies (2mm au maximum) en coupe, de couleur crème, avec l'exterieur plus foncé légèrement brunâtre. Long stipe jusqu'à 5 mm, blanchâtre velouté.
Crocicreas rhododendri

Ascospores 9-10 x 2,5-3,2 µm cylindriques-fusiformes, hyalines, sans guttules et non septées. Asques avec crochet à la base (=pleurorhynque), à sommet faiblement amyloïde (anneau apical 1<mm). Paraphyses multiguttulées à guttules réfrigentes dans l'eau. Excipulum ectal à textura porrecta et médulaire à textura oblita. Marge avec poils courts et denses, multiguttulés, pigmentés de brun, à sommet légèrement clavés.

Cryptospora corylina
Erumpant sur branche de noisetier. Ascospores jusqu'à 100 x 6 µm.
Cudoniella clavus
Espèce typique des endroits très humides, vient sur débris de plantes herbacées et ligneux. Fructification turbinée avec un long pied.
 
D

 

 
Dactylospora stygia

Très ressemblant à Rhizodiscina lignyota mais avec des ascoscopores plus grandes 14-19 x 4,5-5,5 µm, uniseptées et striées longitudinalement. Dans Breitenbach 1 pl 298, donné sous Buellia stygia.

Dasyscyphella cristallina
Le genre Dasyscyphella comprend des espèces avec des poils ayant le sommet clavé et lisse.
Souvent confondu avec D. nivea, elle se distingue par ses ascopores plus grandes9-13 x 1,5-2,5 µm.
Dasyscyphella cristallina
gros plan
Dasyscyphella nivea

Très commune sur chêne et hêtre. Les ascospores mesurent 7-9 x 1,5-2,5 µm.
Se différencie de Lachnum virgineum par ses poils granuleux avec derniers articles lisses.
Micro
Autre

Diatrype bullata
Sur écorce surtout de Salix sp. . Stroma ponctué par les ostioles des périthèces (3-4/mm). Ascospores allantoïdes presque hyalines 6-7 x 1-1,5 µm. Asque à très long pédicelle (genre Diatrype). Se différencie de Diatrype disciformis qui vient sur écorce de hêtre par ses stromas plus irréguliers et convexes. Autre
Micro
Diatrype disciformis
Sur écorce de hêtre. Stroma plat discoïde pulviné, erumpant, ponctué par les ostioles des périthèces. Ascospores allantoïdes presque hyalines 7-9 x 1,5-2 µm. Asques J- à spores irrégulièrement bisériées.
Diatrypella quercina
De l'hiver au printemps sur branches mortes de chênes, parfois de saules. Stroma noir jusqu'à 2 mm, craquelé rugueux. Périthèces noirs 0,6 mm érumpunts. Asques à spores très nombreuses.
Ascospores 7-8 x 2 µm, allantoïdes brun clair, lisses.
Dumontinia tuberosa
Classiquement associées aux Anémones sylvies (Anemone nemorosa) . Le sclérote est greffé aux racines de la plante.
Autre photo
E

 

 
Elaphomyces muricatus

C'est l'une des" fausses truffes du cerf " . Cet hypogé se distingue du plus commun E. granulatus par ses ascospores épineuses. Souvent parasité par des Cordiceps

Epichloe typhina

Sur tiges vivantes de graminées diverses. De la famille des Clavicipitaceae, avec des ascospores filiformes 80-100 x 6-7 µm.

Euepixylon udum Sur bois de chêne décortiqué. Se différencie des Hypoxylon par les ascospores ayant une fente germinative courtement elliptiques 5-7 x 2-3 µm. Grandes ascospores brun foncé, elliptiques 22-32 x 10-12 µm
Eutypella alnifraga

On trouve toute l'année ce Diatrypaceae sur bois cortiqué d'Alnus. Le stroma se développe sous l'écorce et les périthèces possèdent des cols prononcés qui sont groupés.

Eutypella scoparia
(=Peroneutypa heteracantha)

Récolte sur bois décortiqué de feuillus au Chatelet d'Ayères (1400m). Pyrénomycète unituniqué qui appartient aux Sphaeriales ( Diatrypaceae ). Stroma compact ; périthèce à long col jusqu'à 1 mm . Asques à sommet tronqué à 8 spores x 4-5 µm. Ascospores bisériées, allantoïdes, comprenant 4-5 gouttes, 7-8 x 2-2,5 µm légèrement jaunâtres.

G

 

 
Geoglossum umbratile

Clavules noirâtres, sans poils. Ascospores 60-85 x 5-7 µm avec 7 septa. Paraphyses courbes. A terre souvent parmi les mousses.
Cette récolte possède aussi des paraphyses enroulées formant transition avec G. barlae.
micro

H

 

 
Helvella ephippium
(Leptopodia murina Boudier)
Petite Helvelle ne dépassant pas 5 cm. En coupe comprimé puis en forme de selle. Hyménium gris cendré. Dessous brunâtre devenant gris en séchant, très villeux à l'état jeune
Ascospores lisses largement elliptiques 18-21 x 11-14 µm avec une grosse goutte centrale. Poils articulés à extrémité obtuse. Micro
Tout
Helvella leucomelaena
Récolte sous pins. Apothécie profondément en coupe. Marge crénelée.
Helvella confusa

Sous épicéas. Espèce plus petite que H. acetabulum avec des asques sans crochets.

Autre

Helvella crispa
Vient souvent en groupe sous feuillus. Chapeau lobé et en forme de selle. Pied blanc couvert de crêtes et de lacunes. Spores 1-20 x 20-11 µm elliptiques, lisses.

Helvella silvicola
(= Wynnella auricula)

Sous épicéas. En forme d'oreille avec l'hyménuim brun sombre. Ascospores largement ellipsoïdes 22-26 x 14-16 µm.
Planche

Hyalorbilia inflatula
Forme typique en chapeau chinois d'aspect translucide. Epithécium hyalin. Ascospores cylindriques 5-8 x 0,8-1,3 µm avec quelques petites guttules aux extrémités.
Hyaloscypha albohyalina var. spiralis

Sur une planchette pourrisante au Storts le 5/9/03.
Apothécies subhyalines. Poils longuement effilés finement ruguleux. Ascospores 9-12 x 2,8-3,2 µm souvent avec deux grosses guttules et des toutes petites vers les extrémités. La variété spiralis a des asques sans crochets.

Hyaloscypha albohyalina var.tigillaris

Asques non amyloïdes et absence de crochet.

Hyaloscypha aureliella

Sur bois décortiqué de conifères (pins). Ascospores 7-12 x 2-3 µm. Se distingue par ses poils en alène avec un exsudat jaunâtre micro

Hyaloscypha fuckelii
var alnisada

Sur feuillus. Poils typiques en alène. Ascospores 6-9 x 1,5-2 µm. Se différencie du type par des asques amyloïdes sans crochet.

Hyaloscypha fuckelii
var. fuckelii

Sur bois décortiqué de feuillus. Ascospores 6-10 x 2-2,5 µm. Asques amyloïdes avec crochet ( =pleurorhynques).

Hymenoscyphus menthae
Sur débris de plante herbacée. Caractérisé par ses grandes spores 13-19 x 4-5 µm, presque entièrement guttulées, formant de grosses gouttes(2-4) en vieillissant. Asques sans crochets (aporhynques). Paraphyses denses, remplies de petits granules jaunes, dépassant peu les asques (15 µm).
Hymenoscyphus pileatus
Sur brindilles. Stipe long blanc et velouté. Ascospores entièrement guttulées
19-24 x 2,5-4 µm.
Hymenoscyphus repandus
Récolte en troupes sur débris de capitules de Circium spinosissimum en zone alpine au Col de Balme. Apothécies stipitées. Ascospores 8-12 x 2,5-3,5 µm parfois uniseptées.
Roseodiscus equisetinus (= Hymenoscyphus quisetinus)
Vient sur les tiges mortes de Prêles ( Equisetum sp.). Apothécies rose pâle 0,5-1 mm, stipe jusqu'à 1 mm. Ascospores fusiformes 9-13 x 2,5-3,5 µm avec une cloison à maturité.
autre
Hymenoscyphus serotinus
Sur bois de hêtres. Ascospores légèrement courbées (scutuloïdes) très grandes 24-32 x 3,5-4,5 µm densément multiguttulées. Asques avec des crochets (pleurorhynques)
Hymenoscyphus trichosporus

Sur branchette d'Alnus viridis. Ascospores 19-21 x 5-6 µm, ellipsoïdes fusiformes entièrement guttulées avec quelques très fines soies aux extrémités, parfois uniseptées. Paraphyses densément guttulées Asques avec des crochets.
Micro

Hypocrea gelatinosa
(=Creopus gelatinosus)
Stroma 1- 3 mm, blanc crème à jaune devenant verdâtre par les spores. Surface ponctuée par les ostioles des périthèces. Asques J-, à 16 spores. Ascopores 3,5-5,5 x 3,5-,5-,5 µm finement verruqueuses, vert foncé.
Gros plan
Micro
Hypocrea strictopilosa

Voir études des hypocréales à spores verdâtres : http://studiesinmycology.org/content/63/1/1.full

Micro + Périthèces

Hypocrea pulvinata
Vient sur vieux polypores, principalement Piptoporus betulinus mais aussi sur Fomitopsis pinicola. Forme une croûte ocre jaunâtre. Ascospores hyalines 3-5 x 2-3µm.
Hypocrea rufa
Sur bois pourri humide. Ascomes pulvinés isolés ou confluents. Surface de couleur brun-rouge ponctuée de noir par les ostioles de périthèces. Ascospores sphériques finement ponctuées hyalines 4-6 x 3,5-4,5 µm. Asques à 16 spores, pas de paraphyses.
Hypomyces rosellus

Sur champignons pourris.
Gros plan


Micro

Hypomyces tulasneanus
Sur hyménuim de bolets. Subiculum verdâtre. Ascospores 28-32 x 4,5-5,5 µm septées à deux loges inégales.
Hypoderma rubi
Sur tiges de Rubus. Appartenant aux Rytismatales et bien caractérisé par ses ascomes allongés avec une fente de dehiscence longitudinale et ses ascospores hyalines 20-25 x 3-3,5 µm multiguttulées et non septées.
Hypoxylon howeianum
Sur Alnus incanus. Ascospores 7-8,5 x 3,5-4,5 µm. Ses petites spores le séparent nettement de H. fragiforme qui vient sur Hêtre.
Hypoxylon (Nemania)
serpens

Sur Chêne. Perithecies subglobuleusese, 0.5-0.7 mm diam avec ostioles papillées. Asques à apareil apical dextrinoïdes. Ascospores 10.5-14 x 4-5.5 µm, brown olivâtre. Micro
Autre

Hysterographium fraxini

Récolte sur bois de frêne. Pyrénomycète bituniqué ( Hysteriales ). Hystérothèces érumpants largement elliptiques 2 x 1 mm , avec une longue fente longitudinale. Ascospores brunes 30-50 x 12x20 µm muriformes à maturité.

I

 

 
Iodowynnea auriformis

Sur place à feu. Aspect d' Otidea. Apothécies jusqu'à 6 cm, profondément cupulées et déformées, de couleur brun purpurin. Pseudostipe enfoui mesurant jusqu'à 2 cm. Asques J+, sans crochet. Ascospores ellipsoïdes 10-13 x 5-7 µm , d'abord hyalines lisses puis brunâtres avec des veines longitudinales épaisses, entières ou formées de verrues coalescentes. C'est une pézize d'origine tropicale nouvelle pour la France !
DOC : bull. SMF 122 (2-3), p. 137-144, 2006. Micro

K

 

 
(Karschia) Rhizodiscina lignyota

Sur bois décortiqué de feuillus. Petits disques noirs, subgélatineux. Asques clavés J+. Ascospores 10-13 x 3-4,5 µm, brunes, uniseptées.

Dactylospora stygia

Très ressemblant à Rhizodiscina lignyota mais avec des ascoscopores plus grandes 14-19 x 4,5-5,5 µm. dans Breitenbach 1 pl 298, donné sous Buellia stygia.

L

 

 
Lachnellula robusta
Sur sapins ( Abies alba). Apothécie avec petit stipe, à hyménuim jaune, extérieur blanc entièrement velu. Très caractéristique par ses ascospores largement ellipsoïdes 10-14 x 9-10 µm. Asques non amyloïdes. Poils cylindracés x 4 µm finement verruqueux.

micro
Lachnum virgineum Sur tige de Rubus. Ascospores cylindriques 8-10 x 1,5-2 µm. Paraphyses lancéolées à parois minces. Poils septés granuleux.
Dasyscypella nivea qui vient surtout sur chêne possède des poils à 'extrémité lisse.
Autre
Lasiobelonium lonicerae

Sur bois de feuillus. Apothécies crème subsessiles 0,5-1 mm, extérieur avec des poils bruns pâles. Asques amyloïdes. Ascospores fusoïdes 10-15 x 3-3,5 µm avec une cloison à maturité. Poils 100-140 x 3-4 µm bruns à extrémité hyaline. Gros plan

Lasiobolus papillatus (=ciliatus)

Récolté en troupe sur bouse de vache fin février. Apothécies très petites (0,5 µm) jaune orangé, recouvertes de poils blancs hyalins.

Lasiobolus papillatus

La surface de l'hyménium est distinctement papillée.Parmi les Pyronemataceae les Lasiobolus se distinguent par des poils aigus non septés. Les Cheilymenia ont des poils septés.
voir micro

Lasiosphaeria ovina

Pyrénomycète appartenant aux Sordariaceae. Périthèces globuleux 0,5 mm avec ostiole noire, entourés d'un feutrage floconneux blanchâtre. Ascospores grandes et remarquablement arquées 35-45 x 4-6 µm

Lasiosphaeria strigosa

Sur bois pourri. Périthèces 0,5-1 mm avec ostiole, densément couverts de poils brunâtres. Intérieur noir.
Ascospores non septées arquées 35-40 x 5-6 µm.
Gros plan

Leptosphaeria acuta

A la base de tiges mortes d'ortie, pseudothèces érumpants 0,5 mm, avec ostiole proéminent. Ascospores 40-50 x 5-6 µm, brunes, arquées, multiseptées avec 6-10 cloisons.
Sur Angelica sylvestris on trouve Leptosphaeria doliolum à spores plus petites.

Leptosphaeria acuta

Gros plan

Lopadostoma turgidum

Sur branche de hêtre à terre. Périthèces 0,5 mm groupés.
Ascospores noires 10-13 x 5-6 µm avec une fente de déhiscence .
La branche se colore d'un brun rougeâtre caractéristique.

Lophodermium maculare

Un pyrénomycete qui vient sur les feuilles mortes de myrtilles des marais (Vaccinum uliginosum). Apothécies elliptiques 0,4-0,8 mm x 0,2-0,3 mm. Paraphyses filiformes x1,5-2 µm enroulées au sommet. Asques 80 x 8 µm , ascospores filiformes hyalines 40-50 x 1,5-2 µm. Par erreur Ellis donne des spores beaucoup plus grandes . Micro
Biblio : Paula Remler "Ascomyceten auf Ericaceen in den Ostalpen"

M

 

 
Marcelleina rickii

Apothécies 2-5 mm, charnues, sessiles, discoïdes à hyménium plan à pulviné, pourpre violacé. Ascospores sphériques 8-10 µm, hyalines, ornées de fines crêtes et de verrues connexées. MEB
Voir BK(1) : 66, sous le nom de persoonii qui possède des ascospores ornées d'un réseau. Sur terre humide. Gros plan

Melanconis alni
Sur Alnus incanus, périthèces en groupe circulaire. Entostroma blanc. Ascospores multiguttulées, uniseptées 16-21 x 5-6 µm. Cellules mélanisées en puzzle.
Melastiza flavorubens
Sur terre (souvent de chemins forestiers de conifères des montagnes). Apothéties jusqu'à 7 mm. Ascospores elliptiques avec de grosses pustules reliées par de fines crêtes formant presque un réseau. Micro
Réf : LASSUEUR, R. (1980) - Révision du genre Melastiza. - DM XI( 42) : . 1-45
Mollisia cinerea
Très commun sur bois décortiqué. Ascospores hyalines légèrement courbées
8-12 x 2,5-3 µm. Asques avec crochets. Paraphyses cylindriques septées à la base. Sur tige d'épilobe on peut trouver la variété epilobii qui est beaucoup plus petite (0,5 mm).
Mollisia ventosa
Mollisia plus rare mais bien caractérisée par sa couleur jaune verdâtre.Ascospores 12-18 x 2-3 µm multiguttulées.Paraphyses peu émergentes.
Mollisia ventosa
autre récolte + autre2
Morchella elata
Sous conifères.
Morchella vulgaris f. sterilis

Forme stérile. Les côtes restent remarquablement blanches.
Bonne photo dans B. Cetto 2085

M ycosphaerella aspidii
Sur les vieilles feuilles de fougères on peut rencontrer en troupe ce minuscule pyrénomycète (0,1-0,15 mm). Les pseudothèces sont érumpants, sans col mais avec ostiole déchiré. Une couche de cellules qu'on voit bien par transparence. Spores 9-12 x 3-3,5 µm hyalines uniseptées avec deux loges inégales et sans guttules marquées . Asques I-,  courts 30 x 10 par ex.; Réf : Holm, L. & Holm, K. (1979)- Swedish pteridicolous Mycosphaerellae. Bot. Notiser 132: 211-219.
N

 

 
Nectria coccinea
Erumpant sur feuillus. Ascome globuleux rouge écarlate pourvu d'une papille nette. Ascospores finement ruguleusesavec une cloison, 11-14 x 5-6 µm.
Sur conifères on rencontre N. fuckeliana dont les ascospores sont plus grandes.
Nectria coryli

Erumpant sur noisetier. Ascomes en groupes compactes 0,2-0,3 mm, globuleux rouge écarlate, pourvu d'une papille nette.
Ascopores 10-13 x 2,5-3,5 µ, lisses à une cloison, formant des conidies allantoïdes 3-5 x 1,5-2 µm, très nombrueses qui envahissent complètement les asques. Gros plan
Micro

Neodasyscypha cerina
En troupes sur feuillus. Apothécies urcéolées puis cupulées, hyménium lisse verdâtre à l' état humide puis jaune d'or, marge densément poilue. Poils brunâtres cylindriques à parois épaisses densément granuleuses. Petites ascospores hyalines 4-7 x 2-3 µm.
Gros plan
Neottiella rutilans
Dans les Polytrichum sexangularum. Apothécies jusqu'à 5 mm, à hyménuim orangé et extérieur blanchâtre velouté, avec un petit stipe épais, marge denticulée blanchâtre. Ascospores hyalines 22-27 x 13-15 µm à reseau bas incomplet, avec 1-2 grosses gouttes. Exscipulum avec longs poils à la marge. Micro
autre
O

 

 
Octospora roxheimii var. aestivalis

Dans les places à feu au milieu des Funaria hygrometrica. Apothécies 2-5 mm, vite aplaties jaune orangé avec une marge denticulée plus claire. Ascopores lisses 20-25 x 12-15 µm uniguttulée. Asques I-
Micro

Ombrophila janthina

Sur cônes d'épicéas imbus. Ascomes pulvinés discoïdes 2-4 mm, subsessiles à brièvement stipités. Hyménuim brillant, pourpre rosâtre. Chair de consistance gélatineuse. Ascospores ellipsoïdes, lisses, hyalines, biguttulées, 7-8 x 3-4 µm. Asques amyloïdes.

Onygena equina

Sur corne en décomposition de sabots de vaches, moutons, chevaux. Fructification blanchâtre avec une tête globuleuse 2-4 mm et un pied stérile 3-6 mm. Asques globuleux. Ascospores 6-9 x 4-5,5 µm.
Sur plumes d'oiseau ou vieille laine on peut trouver Onygena corvina.

Ophiobolus acuminatus

Sur tige morte de Cirsium vulgare. Périthèces 0,5 mm enfouis, avec un col court traversant l'épiderme. Ascospores brun jaunâtre multiseptées filiformes jusqu'à 160 x 3 µm, avec deux boursouflures vers le milieu et se divisant à ce niveau.

Orbilia auricolor
(= curvatispora )

Sur bois de feuillus décortiqué. Ascospores typiquemnt courbées en arc 8-12 x 0,5-1 µm. Paraphyses à extrémités incrustées sans épithécium, voir micro.

Orbilia leucostigma (=delicatula)

Sur bois très humide. Apothécies sessiles, turbinées, 0,5-1 mm diamètre, orange mais aussi blanchâtres. Asques non amyloïdes, à sommet tronqué, 45-55 x 4-5 µm.
Ascospores 2,5-3 x 1-1,5 µm typiquement allantoïdes, en demi-cercle. Paraphyses à sommet capité.

Orbilia luteorubella
(= O. sarraziniana)

Sur bois très humide de Salix caprea . Apothécies sessiles, turbinées, 2- 4 mm de diamètre, rosâtres mais aussi blanchâtres. Asques non amyloïdes, à sommet tronqué, 45-55 x 4-5 µm. Ascospores 7-9 x 1,2-1,5 µm, fusiformes, parfois uniseptées. Paraphyses à sommet capité.

Otidea cochleata

Apothécies en groupes compacts , fendues et spiralées, 3 cm de haut, hyménium brunâtre. Ascospores 14-15 x 6,5-7,5µm, lisses et hyalines, avec deux grosses gouttes. Paraphyses à sommmet spiral, épaissi et ± noduleux (cf Boud. pl 329 d).

Otidea felina ss. Bres.

Apothécie jusqu'à 3 cm de haut et 1,5 de large. Hyménuim ocre, extérieur légèrement plus pâl et finement furfuracé. Ascospores 12-14 x 6-7 µm, lisses et hyalines, avec deux grosses gouttes. Poils en chaînettes. L'espèce de Boudier (pl. 331) de couleur brun fauve est renommé O. boudieri ad int.
Micro; planche de Bresadola

Otidea phlebophora

Sous épicéas. Apothécie 1-3 cm, hyménuim ocre, extérieur ridulé jaune soufre. Ascospores 10-13 x 5-6 µm, lisses et hyalines, avec deux grosses gouttes. Poils en chaînettes.
Micro

Otidea propinquata

Sous épicéas. En coupe entière 1-3 cm, brun foncé, avec un petit stipe tomenteux et blanc. . Ascospores 18-21 x 11-13 µm, lisses et hyalines, avec deux grosses gouttes. Paraphyses divisées à la base, septées, article terminale multiguttulé à sommet tortueux- ramifié, souvent en crosse. Micro
Autre + Planches

P

 

 
Patinellaria sanguinea

Discomycète inoperculé ayant un subiculum feutré rouge sang. Les apothécies sont noires sessiles. Asques J-. Ascospores hyalines 7-9 x 2,5-3 non guttulées présentant une cloison dans la vieillesse. Réaction de L'excipulum au KOH devenant remarquablement bleu vert noirâtre. voir micro
Sur la même branche, j'ai également récolté Neodasyscypha cerina

Peziza alaskana
A terre en zone alpine. Apothécie discoïde sessile avec une marge épaisse, noir pourpré. Ascospores 18-22 x 9,5-12 µm hyalines biguttulées et à crêtes irrégulières peu élevées.
Récolte avec S. macrospora
Peziza arvernensis
Apothécies jusqu'à 10 cm sessile ou courtement stipité. Chair mince cassante. Ascospores 16-18 x 7,5-9 (10) µm finement ponctuées.
Peziza badia
Sur terre nue au bord des chemins. Apothéties souvent groupées sessiles. Hyménium brun olivâtre, extérieur furfuracé marron puis rougeâtre. Ascospores 17-20 x 10-11µm hyalines, à réticule incomplet.
Micro
Peziza celtica
Sur terre nue au bord des chemins. Cupiliforme sessile, brun violet. Ascospores 15-18 x 8-10 µm hyalines biguttulées et à verrues isolées.
Peut être confondue avec P. subviolacea qui vient dans les places à feu.
Peziza depressa
Micro
Peziza granularis
Apothécie sessile jusqu'à 2 cm, devenant étalée. Hyménuim brun olivâtre. Ascospores 19-21 x 9,5-11,5 µm, lisses, hyalines.
Peziza limnaea
Dans les terrains fangeux (bords des étangs...). Apothécie sessile, brun olivacé. Extérieur brun rougeâtre légèrement granuleux. Ascopores biguttulées 18-20 x 11-12 µm, crêtées à subréticulées.
Peziza michelii
A terre . Apothécie en coupe sessile, exudant un latex jaunâtre. Hymenium brun violacé.. Ascopores biguttulées 15-17 x 8-9 µm, nettement verruqueuses.
Peziza micropus
En coupe brune (2 à 5 cm) à marge souvent crénelée, avec un petit pied plus ou moins visible, exsipulum blanc en séchant. Ascospores hyalines sans guttules 15-19 x 8-10 µm, paraissant lisses mais en fait très finement verruqueuses (petits points noirs en examinant dans l'eau).
Peziza micropus
Autre récolte.
Peziza micropus
Autre récolte.
Peziza saccardiana
A terre sous hêtres. En coupe sessile peu profonde.Hyménium brun olivatre. Extérieur granuleux typiquement brun vineux. Chair à lait opalescent. Ascospores verruqueuses 14-16 x 9-10µm.
Micro
Peziza succosa
A terre sous hêtres. En coupe sessile peu profonde.Hyménium ocracé. Extérieur granuleux gris ocracé. Chair exsudant un lait jaunissant. Ascospores verruqueuses biguttulées 18-20 x 9-10µm. Gros plan spore + autre
autre récolte
Plectania melastoma
Sur débris ligneux de conifères dans la mousse. En coupe profonde avec un stipe court. Hyménium brun noir. Extérieur granuleux typiquement orangé ferrugineux.Ascospores lisses 23-25 x 10-12 µm.
Piceomphale bulgaroides

= Rutstroemia bulgaroides
Commun sur cônes d'épicéas à la fonte des neige au printemps mais toujours agréable à rencontrer.
Apothécies avec un petit pied. Asques J+. Ascospores elliptiques 7-9 x 3-5 µm.

Plicaria endocarpoides
= Plicaria leiocarpa.
Sur place à feu sablonneuse.
Apothécies sessiles 2-5 cm. Hyménium brun noirâtre. Ascospores lisses sphériques 8 - 9 µm contenant de nombreuses guttules.
Podostroma alutaceum

Cette rare espèce fait partie des Hypocreaceae. Ascomes 2- 4 cm de haut, cylindriques à claviformes, blanchâtres puis jaune orangé. La partie fertile supérieure comportent les périthèces dont les ostioles apparaissent en surface. Asques d'abord octosporées puis à maturtié à 16 spores. Ascospores subsphériques 3-5 µm hyalines.

Podospora curvula
Récoltée sur bouse de vache apès conservartiion dans une chambre humide. Périthèce (0,8 x 0,5 mm) piriforme à col courbe présentant des barbules, translucide au milieu. Ascopores noirâtres 24-28 x 14-15 µm, avec deux appendices hyalins
Polydesmia pruinosa
Vient en troupe sur les pyrénomycètes comme les Sphaeriales recouvrant les branches mortes. Ascomes pulvinés 0,2-0,8 mm, blancs et duveteux. Ascospores hyalines fusiformes 15-20 x 4-5 µm, légèrement arquées, lisses et guttulées, devenant triseptées. Asques J+. Paraphyses filiformes tortueuses et fourchues. Micro .
Gros plan .

Propolis versicolor

Sur bois décortiqué de feuillus, commun toute l'année. Basidiome érumpunt à hyménium blanchâtre. Ascospores hyalines, oblongues réniformes 20-22 x 5-6 µm.
Micro

Pseudoplectania nigrella
Espèce se rencontrant dès le premier printemps sous conifères.
Apothécie sessile noirâtre à hyménium luisant. Ascospores sphériques, lisses et hyalines 10-12 µm.
Pulvinula constellatio
Apothécies sessiles 1-3 mm, orangé vif avec la marge arrondie. Extérieur glabre. Ascospores globuleuses 13-16µm avec des grosses guttules. Paraphyses à extrémité courbe, en crosse.
Micro
R

 

 
Ramsbottomia macracantha

Apothécies jaunes 1-3 mm, sessiles, discoïdes.Ascospores sphériques 18-21µm, hyalines, ornées d'épines attteignant 5 µm . Micro

Rhodoscypha ovilla Le genre Rhodoscypha ne comprend que cette espèce. Ascomycète operculé appartenant aux Pyrenomataceae. Apothécie sessile à hyménium rose typique. Excipulum blanc couvert de poils courts. Ascospores fusoïdes très grandes 30-38 x 10-14 µm lisses, hyalines et biguttulées. Se rencontre sur humus et débris végétaux dans les forêts de conifères de montagnes.
Rhodoscypha ovilla autre récolte plus orangé.
Micro
Rhytidhysteron hysterina

Un magnifique pyrénomycète thermophile, appartenant aux Patellariaceae. Pousse sur les branches de buis.
Gros plan
voir micro

Rhytisma acerinum

Sur feuilles tombées de l'année précédente d'Acer pseudoplatanus (sycomore). Stroma en forme de tache noire.La surface se déchire à maturité en fentes allongées laissant voir l'hyménium ocre grisâtre. Ascospores filiformes hyalines, lisses, 50-80x 1,5-2,5 µm.
micro

Rosellinia buxii

Sur buis. Les périthèces se forment sur un subiculum brun et dense. Petit col bien net. Appartient aux Sordariales. Les ascospores 20-23 x 7-8 µm noires présentent une fente de déhiscence. Appareil apical en forme d'encrier, très amyloïdes. micro

Rosellinia helvetica

Sur bois noirci de hêtre. Les périthèces papillés à col peu net 0,6-0,8 mm se forment sur un subiculum brusur toute la longueur, extrémités légèrement contractés. Appareil apical en forme d'encrier, très amyloïdes 5-6 x 4-4,5 µm. Subiculum
Micro

Roseodiscus equisetinus (= Hymenoscyphus quisetinus)
Vient sur les tiges mortes de Prêles ( Equisetum sp.). Apothécies rose pâle 0,5-1 mm, stipe jusqu'à 1 mm. Ascospores fusiformes 9-13 x 2,5-3,5 µm avec une cloison à maturité.
autre
Rutstroemia alni

Macro

Spores

S

 

 
Sarcoscypha austriaca

Pousse principalement sous aulnes. Se distingue des autres Sarcoscypha par ses poils tortueux et par ses ascospores qui produisent des conidies. S. jurana a des spores avec 1(2) gouttes à chaque extrémité qui est tronquée et elle pousse sous tilleul. S. coccinea pousse sous feuillus divers (Corylus..) mais ne vient pas sous les aulnes, ses ascospores contient de nombreuses petites guttules à chaque extrémité..

Sarcoscypha austriaca

autre récolte

Sarcoscypha coccinea

On la rencontre surtout sous les noisetiers (jamais sous aulnes). Macroscopiquement on ne peut pas la distinguer des autres Sarcoscypha. Son habitat, ses grandes spores remplies de fines guttules et ses poils rectilignes peu sinueux caractérisent cette espèce.

Sarcoleotia globosa

Rare espèce boréale qui vient dans les terrains nus sablonneux. Paraphyses filiformes courbées au sommet. Ascospores hyalines 20-30 x 2,5-4,5 µm parfois uniseptées.

Sclerotinia ficariae

Sur Ranunculus ficaria

Scutellinia cejpii

Apothécies 4-10 mm, garnies de poils courts et denses. Spores fusiformes étroites 22-25 x 10-14 µm avec de grosses verrues obtuses jusqu'à 2,5 µm de large et 1,5 µm de haut, irrégulièrement dispersées, et avec des verrues plus petites. Poils courts 500 µm au plus, ventrus et peu septés (1- 3 septa) , à base multifurquée. Sur terre humide.
Gros plan + micro

Scutellinia citrina
(= paludicola)

Apothécies 3-5 mm, garnis de poils sombres, courts et denses. Spores sphériques 23-26 µm avec de grosses verrues obtuses mesurant 1-3 µm de diamètre. Poils à base simple 500 µm au maximum. Sur terre humide jusqu'en zone alpine.

Scutellinia citrina
(= paludicola)

Spores

Scutellinia citrina

Autre récolte.

Micro

Scutellinia crinita

Récolte sur branche humide le long d'un ruisseau. Appartient aux Pezizales ( Pyronemataceae ). Apothécies avec longs poils brunâtres 1- 2 mm . Asques non amyloïdes à base ramifiée, ascospores ovoïdes 18-20 x 10-14 µm, à verrues fines et isolées. Poils à base ramifiée.

Scutellinia crinita

autre récolte.

Micro

Scutellinia crinita

Une récolte luxuriante sur sciure de bois pourrie.

Gros plan

Scutellinia crucipila
( =Cheilymenia)

Dans la terre nue. Apothécies orangées ne dépassant pas 5 mm avec des petits poils brun pâle inférieurs à 400 µm . Ascospores ellipsoïdes 15-18 x 7-9,5 µm, avec desverrrues et crêtes irrégulières. Poils jusqu'à 400 x 13 µm à base simple à bifurquée (rarement 3-trifurquée). Micro

Scutellinia macrospora
A terre. Apothécie 2-8 mm, à marge couverte de poils courts (<500µm). Ascospores 24-28 x 11,5-14,5 µm, sublisses, remplies de guttules hyalines, très finement ornées.

autre

Scutellinia macrospora

Poils

Ascopores

Scutellinia nigrohirtula

A terre dans les endroits très humides. Poils noirs denses et courts (inférieurs à 500 µmmm) à base simple ou bifurquée non ventrus. Ascospores 20-25 x 14-16 µm à verrues larges irrégulières parfois confluentes.
Autre récolte

Scutellinia nigrohirtula

autre récolte.

Micro

Scutellinia pilati
Sur bois humide. Poils nombreux et longs (supérieurs à 1 mm) à base ramifiée. Ascospores largement elliptiques 20-25 x 14-16(17) µm à fines verrues et crêtes irrégulières.
Souvent confondue avec S. crinita qui a des spores plus petites.
Scutellinia pilati
Récolte sur faîne de hêtre !
Spore
Scutellinia scutellata

Sur bois humide. Poils jusqu'à 1600 µm de long, base à 2-3 furcations. Ascospores ellipsoïdes 17-23 x 10-13µm à crêtes et verrues irrégulières.

Spores

Scutellinia superba.

Dans la terre d'un chemin caillouteux, en groupes denses. Apothécies 1-2 (3) mm, aplaties à légèrement convexes avec rebord différentié plus clair. Poils peu apparents à la marge, très courts et dispersés brun clair et hyalins vers la base. Ascospores largement ellipsoïdes 17-20 x 12-14 µm avec des verrues arrondies isolées, de tailles inégales, jusqu'à 2 µm de large et 1,7 µm de haut.Perispore se décollant dans le C4B chauffé.Poils très courts non superficiels 125-205 x 13-16 µm avec 0-3 septa, parois jusqu'à 3 µm d'épaisseur, à base simple ou bifurquée. Dét. Beñat Jeannerot. Gros plan ; Isotypus

Scutellinia subhirtella.

Vers 1600 m, sur terre très humide et qqs exemplaires aussi sur racines d'épicéas.
Diamètre 8 mm maxi. Poils jusqu'à 250 600 x 18-30 µm, à base non ou 2 (3) furquée. Spores à verrues obtuses 20-23 x 13-15 µm. Gros plan. Micro
Peut se confondre avec S. nigrohirtula qui possède des poils étoits plus courts et des spores plus grandes à verrues amiboïdes.

Scutellinia trechisperma f. macropilifera
(= S. trechispora ss. lato)

Sur la terre nue, apothécies rouge orangé avec des poils dépassant 1000 µm plus long que le type. Ascospores sphériques à verrues en pilier.
Voir l'étude du groupe trechipora dans DM 49 (1983) : 9-13.
Autre + Gros plan
Micro

Sowerbyellia imperialis
(= S. unicolor)

Ascomycète operculé appartenant aux Pyronemataceae. Apothécie jaune orangé avec un stipe court. Ascospores 12-14 x 6-8 µm densément couverts de verrues régulières, avec 1 ou 2 guttules. Asques I-. Se rencontre dans les forêts de conifères.

Stictis stellata

Récolté sur tige sèche creuse plante herbacée (digitale jaune ?) le 4 mars. Fructifications érumpantes 0,3-0,7 mm, hyménium d'un beau jaune orangé, marge blanchâtre déchirée en étoile.

Stictis stellata

Ascospores multiseptées filiformes 150-200 x 1,5-2 µm.
Décrit dans BK(1): 304 (sn. S .radiata)

Stromatinia rapulum

Aspect de Dumontinia tuberosa. A terre, le stipe très long est en relation avec le bulbe ou rhizome de plante comme les Polygonatum. Les spores sont biguttulées 12-16 x 5-7 µm.

T

 

 
Tarzetta catinus

Ssur terre nue, pouvant atteindre 4 cm. En coupe avec la marge crenelée, crème noisette. Face externe granuleuse. Ascospores 21-23 x 12-13 µm, biguttulées. Paraphyses dépassant peu les asques, cylindracées x 2-4 µm, septées.
micro

Tarzetta pusilla

Vient en groupe à terre.En coupe profonde à cylindracée et subsessile. Caractérisée par sa petite taille jusqu'à 8 mm de haut et 6 mm de large. Ascospores 20-25 x 12-13 µm, biguttulées. Paraphyses dépassant peu les asques, cylindracées x 2-4 µm, septées à extrémité souvent courbe et appendiculée.
planche + micro

Tricharina gilva

Sur place à feu. Apothécies 3-5 mm, en troupe en coupe profonde, brun jaunâtre, marge avec petits poils d'abord hyalins puis bruns.Ascospores 15-16 x 7-10 µm lisses, hyalines, sans guttules.Poils bruns lisses à parois épaisses, extrémités obtuses plus pâle, parfois un peu sablées.

Tricharina gilva

Gros plan

Trichoglossum hirsutum

Dans les prairies marécageuses parmi les sphaignes. Ascomes spatulés jusqu'à 8 cm, entièrement noirs et veloutés Asques amyloïdes. Ascospores cylindracées 120-150 x 5-7 µm avec 13-15 cloisons. Paraphyses à sommet arqué.
Micro

Trichopezizella relicina

En troupe sur tiges herbacées. Apothécie stipité 0,5-1,5 mm, hyménuim pâle, extérieur à longs poils bruns raides et épais. Ascospores 9-14 x 2-2,5 µm, fusoïdes, lisses, hyalines, non septées. Asques 50-65 x 5-7 µm amyloïdes.

Tuber excavatum

Une récolte savoyarde de cette truffe plutôt méridionale. Elle est typique par sa cavité interne. Les spores sont très grosses 30-50 x 20-40 µm avec un réseau très marqué à larges mailles. Très forte odeur et chair à consistance de bois qui la rend immangeable.
Micro

Tuber aestivum
= T. uncinatum

Les dernières recherches montrent que T. uncinatum et T. aestivum sont la même espèce. Voir article 2011 de François Le Tacon (INRA Nancy).
les récoltes méridionales arrivent rarement à maturité de part la sécheresse, d'où la couleur blanche de l'hyménium et l'absence d'odeur et de goût des récoltes d'été. Les individus plus septentrionaux (Bourgogne ...) nommés T. uncinatum étant plus tardifs sont matures.
Micro

U

 

 
Urceolella cf carestiana

Minuscule hyaloscyphée qui vient sur les rachis de fougères mâles (Dryopteris felix mas).
Apothécie urcéolée en coupe profonde 0,1 à 0,5 mm , avec la marge frangée, blanc crème, avec un pied peu apparent.
Poils courts (50x4 par ex) fasciculés et réfrigents à lumen peu visible
Ascospores lisses, hyalines, fusiformes, parfois légèrement courbes et contrairement au type elles sont très longues 14-22 x 2,5-3,5 µm. Selon H.O. Baral il s'agirait d'une espèce à définir.

V

 

 
Verpa bohemica

Rare espèce protégée. Chapeau campanulé irrégulièrement ridées comme une morille. Stipe blanchâtre non cotelé, libre jusqu'au sommet du chapeau. Spores lisses très grandes 50-80 x 18-22 µm. Asques à 2 spores non amyloïdes

Vibrissea truncorum

Ascomes à long stipe 5 x 1 mm devenant brun noir. Avec une tête globuleuse 2-5 mm, hyménuim jaune orangé. Ascospores filiformes multiseptées jusqu'à 200 x 1,5 µm.